Comment prendre soin d’une personne souffrant d’incontinence ?

Comment prendre soin d’une personne souffrant d’incontinence ?

Lorsqu’on leur pose la question, de nombreux aidants familiaux disent qu’une forte incontinence ferait pencher leur décision vers le placement d’un être cher dans une maison de soins. Pourquoi ce tournant est-il si difficile sur le plan émotionnel ? L’incontinence peut être la goutte d’eau qui fait déborder le vase dans une situation de soins stressante. Vous trouverez ci-dessous quelques-uns des problèmes qui rendent l’incontinence si difficile à gérer, ainsi que des conseils pour y faire face.

Résistance

Une personne à qui l’on demande d’utiliser quotidiennement des produits pour l’incontinence peut avoir l’impression qu’elle n’est plus capable de prendre soin d’elle-même au niveau le plus élémentaire. Sa réaction peut être le déni, la colère, le refus ou l’inaction passive. Il est important de parler avec votre proche de manière calme, compréhensive et honnête de la façon dont son incontinence vous affecte et de votre capacité à lui fournir les meilleurs soins possibles.

Cela peut faciliter l’acceptation de l’incontinence et des produits d’incontinence. Si la personne soignée souffre d’une maladie mentale ou cognitive comme la démence, apprenez les meilleures approches en suivant un cours ou en participant à un groupe de soutien où vous pourrez apprendre des outils utiles pour une communication plus efficace. Faites preuve de tact, entrer et dire que la maison sent mauvais peut offenser la personne soignée et provoquer une réaction défensive plutôt qu’une coopération. Rendez-vous sur la boutique en ligne Sena.fr pour des protections efficaces.

Embarras

Vous pouvez ressentir un sentiment d’embarras non seulement pour vous-même, mais aussi pour la personne dont vous vous occupez. Il est difficile d’assumer la responsabilité de prendre soin d’une personne, comme votre parent, de cette manière très personnelle et souvent envahissante. Si vous vous occupez d’une personne du sexe opposé, il peut être gênant de devoir voir, toucher et prendre soin de ses parties intimes. Si vous vous occupez d’un parent du même sexe, vous pouvez encore avoir l’impression d’envahir son intimité. Et enfin, il y a la compassion pour la perte de dignité ressentie par un être cher qui a maintenant besoin de soins à ce niveau.

Il peut être utile d’en parler avec la famille, les amis ou les professionnels qui vous soutiennent. Reconnaissez vos sentiments inconfortables. Embauchez un travailleur à domicile ou recrutez un autre membre de la famille ou un ami pour fournir des soins lorsque c’est trop difficile pour vous.

Réactions

Les soignants ne sont souvent pas au mieux de leur forme lorsqu’ils sont confrontés à l’incontinence. Vous pouvez vous mettre en colère ou vous impatienter, surtout si l’aide est nécessaire à un moment inopportun, comme la préparation du dîner ou le sommeil. Le coût des fournitures pour l’incontinence peut être un problème dans le budget de l’aidant et de la personne soignée.

Admettre votre malaise est une bonne première étape. Prétendre que ce n’est pas un problème pour vous, si c’est le cas, ne fait qu’empirer les choses pour vous et la personne soignée. Sachez que la personne soignée n’essaie pas de vous rendre la vie plus difficile, elle n’a aucun contrôle sur ce qui se passe. C’est difficile pour elle aussi. Cherchez de l’aide auprès d’un groupe de soutien en personne ou en ligne, d’un ami ou d’un membre de la famille qui a vécu une expérience similaire.